Conventions
Fiscalité
Manuel d'évaluation foncière du Québec 2006
Manuel d'évaluation foncière du Québec - Édition modernisée
Normes NFPA
Ouvrages routiers
Publications juridiques

Quoi de neuf ?

2018 05 10
Version 7.1 du logiciel « Calcul des longueurs de glissière » Tome VIII – Dispositifs de retenue

La version 7.1 du logiciel « Calcul des longueurs de glissière » qui se veut un outil complémentaire au Tome VIII – Dispositifs de retenue de la collection Normes – Ouvrages routiers du Ministère est désormais disponible. Quelques nouveautés ont été introduites dans cette version. L’une d’elles est une feuille de calcul permettant d’évaluer, en une seule étape, le besoin en glissière et le calcul des longueurs nécessaires pour toutes les approches de pont sur une route bidirectionnelle. D’autres modifications ont été apportées relativement au rendu visuel de chacune des feuilles de calcul. De plus, une nouvelle procédure d’utilisation est fournie avec cette version du logiciel.

Bonne lecture!

2018 04 26
Guide de contrôle de la qualité du béton, édition 2018

La nouvelle édition du Guide de contrôle de la qualité du béton est maintenant disponible et remplace celle de 2017.

L’édition 2018 du guide contient certaines modifications et explications liées aux activités d’assurance de la qualité du béton, des coulis cimentaires et des éléments en béton préfabriqués en usine.

Les changements réalisés sont, notamment :

  • l’harmonisation avec la version en vigueur des normes, du Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Construction et réparation du Ministère et du Manuel de construction et de réparation des structures;
  • l’ajout du nouveau formulaire V-2046 « Coulis cimentaires – Chantier et résistance à la compression »;
  • l’intégration de la notion des éléments massifs;
  • l’ajout des explications concernant les mesures de teneur en air prises pendant l’essai de convenance;
  • l’insertion de l’exigence de fournir les caractéristiques du réseau de bulles d’air;
  • l’ajout d’une référence à la norme CSA A23.2-3C pour le traitement des éprouvettes témoins;
  • la modification de la température maximale pendant la période de cure des éléments en béton préfabriqués en usine;
  • l’ajout de l’exigence de validation de certaines corrections à faire sur les poutres préfabriquées par le concepteur;
  • la modification des conditions pour l’autorisation de décoffrage d’un élément préfabriqué en usine;
  • les précisions concernant le contrôle de la qualité des coulis cimentaires ainsi que le traitement des éprouvettes;
  • l’intégration du tableau « Réalisation d’essais – Aide-mémoire ».

Bonne lecture!

2018 04 26
Guide de contrôle de la qualité des enrobés à chaud, édition 2018

L’édition 2018 du Guide de contrôle de la qualité des enrobés à chaud produite par la Direction de la gestion des projets routiers du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports est maintenant disponible aux Publications du Québec.

Les principales modifications apportées à cette édition sont :

  • l’intégration du responsable des activités d’encadrement et de suivi des centrales d’enrobage (RAESCE) sur le territoire d’une direction générale territoriale;
  • l’utilisation du nouveau formulaire V-1306-J « Vérification des valeurs de densité maximale et de densité brute sur le GBR »;
  • l’ajout du schéma du processus de validation d’une formule théorique et finale;
  • l’ajout d’un exemple de vérification des chevauchements de classes granulaires.

Rappelons que ce guide contient des précisions, des instructions et des outils visant à aider les intervenants en assurance de la qualité, de même que le surveillant, dans la réalisation de leurs tâches respectives.

Bonne lecture!

2018 04 26
Guide de contrôle de la qualité des sols et des granulats, édition 2018

L’édition 2018 du Guide de contrôle de la qualité des sols et des granulats produite par la Direction de la gestion des projets routiers du ministère des Transports, Mobilité durable et Électrification des transports est maintenant disponible aux Publications du Québec.

Rappelons que ce guide contient des précisions, des instructions et des outils visant à aider les intervenants en assurance de la qualité, de même que le surveillant, dans la réalisation de leurs tâches respectives.

Bonne lecture!

2018 03 30
Édition 2018 du Guide de préparation des projets routiers

Une nouvelle édition du Guide de préparation des projets routiers est maintenant disponible. Ce dernier a subi une refonte complète, et la nouvelle version intègre les étapes « Étude des besoins » et « Étude des solutions » contenues dans le Guide de réalisation des études d’opportunité.

Le guide est basé sur le cheminement ministériel de réalisation de projets routiers. Celui-ci présente le processus qui détermine l’ensemble des livrables, pour tous les domaines d’expertise associés dans un projet routier, qui doivent être réalisés pour chacune des étapes de la préparation des projets routiers. Il traite également de la gestion de projet et des  différentes spécialités techniques, et définit le rôle du gérant de projet ainsi que les livrables spécifiques associés.

Le guide constitue un recueil des meilleures pratiques. En ce sens, les activités et les livrables à produire doivent refléter le niveau de complexité et l’envergure de chaque projet.

Le Guide de préparation des projets routiers a été organisé en quatre volumes qui remplacent l’ancien guide :

Volume 1 Introduction et Étude d’opportunité
  • Introduction
  • Étape 0 – Étude des besoins
  • Étape 1 – Étude des solutions
Volume 2 Conception
  • Étape 2 – Avant-projet préliminaire
  • Étape 3 – Avant-projet définitif
Volume 3 Préparation des plans et devis et libération des emprises
  • Étape 4 – Plans et devis préliminaires
  • Étape 5 – Plans et devis définitifs
Volume 4 Annexes techniques
  • Série d’annexes en rapport avec les différents domaines d’expertise technique liés aux projets routiers.

Bonne lecture!

2018 03 30
14e mise à jour du Tome VI – Entretien

La 14e mise à jour du Tome VI – Entretien est parue en mars 2018. Elle touche les chapitres 1 « Systèmes de sécurité », 3 « Systèmes de drainage » et 6 « Viabilité hivernale ». Voici un résumé des principales modifications.

Chapitre 1 « Systèmes de sécurité »
Norme 1201 « Entretien de la supersignalisation latérale »
Norme 1202 « Entretien de la supersignalisation aérienne »
À la section « Points à surveiller », la norme recommande maintenant de conserver et de protéger le marquage des infrastructures souterraines qui ont été identifiées et tracées, et prendre des précautions à l’intérieur de la zone tampon définie par le propriétaire du service et selon la méthode d’exécution qu’il préconise.

Chapitre 3 « Systèmes de drainage »
Norme 3101 « Réparation de ponceau »
À la section « Points à surveiller », l’exigence voulant qu’un certificat de conformité à la réglementation de la municipalité régionale de comté est requis pour procéder aux travaux a été retirée, car il n'est plus nécessaire de fournir cette attestation pour soutenir une demande ou un certificat d'autorisation. De plus, il est précisé qu’il faut vérifier la présence de services publics souterrains et aériens, et prendre les mesures appropriées, si nécessaire, qu’il faut conserver et protéger le marquage des infrastructures souterraines qui ont été identifiées et tracées, et qu’il faut prendre des précautions à l’intérieur de la zone tampon définie par le propriétaire du service et selon la méthode d’exécution qu’il préconise.

Norme 3202 « Réparation des regards, des regards-puisards et des puisards »
Norme 3402 « Réparation de ponceaux »
À la section « Points à surveiller », il est recommandé maintenant de vérifier la présence de services publics souterrains et aériens, et de prendre les mesures appropriées, si nécessaire, de conserver et de protéger le marquage des infrastructures souterraines qui ont été identifiées et tracées, et de prendre des précautions à l’intérieur de la zone tampon définie par le propriétaire du service et selon la méthode d’exécution qu’il préconise.

Chapitre 6 « Viabilité hivernale »
Norme 6102 « Déneigement des routes avec réserve de capacité »
Norme 6103 « Déneigement des routes sans réserve de capacité »
Norme 6104 « Déglaçage avec fondants et abrasifs des routes avec réserve de capacité »
Norme 6105 « Déglaçage avec fondants et abrasifs des routes sans réserve de capacité »
Norme 6106 « Déglaçage mécanique »
À la section « Points à surveiller », le terme « vérification » a été remplacé par « ronde de sécurité » pour s’arrimer avec la réglementation en vigueur. Il est également précisé qu’une ronde de sécurité avant le départ de chaque véhicule d’entretien doit être faite comme prévu à la Loi concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds.

Bonne lecture!

2018 03 01
25e mise à jour du Tome V – Signalisation routière

La 25e mise à jour du Tome V – Signalisation routière a été publiée le 1er mars 2018. Elle comprend la modification de la section 2.18 « Stationnement réglementé » du chapitre 2 « Prescription » avec l’intégration du stationnement interdit dans un secteur. Un nouveau dessin normalisé a également été introduit à ce chapitre pour préciser l’emplacement des panneaux de stationnement interdit dans un secteur.

Cette modification du Tome V permettra aux municipalités de limiter le nombre de panneaux d’interdiction de stationner sur l’ensemble de leur territoire lorsque l’interdiction vise des heures précises durant toute l’année.

Bonne lecture.

2018 03 01
Édition 2018 du Guide terrain – Surveillance environnementale des chantiers routiers

C’est avec grand plaisir que nous annonçons la réédition du Guide terrain - Surveillance environnementale des chantiers routiers, produit par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports.

La réalisation et l’exploitation des infrastructures de transport génèrent des impacts sur l’environnement. Conscient de cette réalité, le Ministère s’est engagé à intégrer les préoccupations environnementales dans ses activités, ses produits et ses services et à en faire un élément incontournable de sa mission.

Le Guide terrain – Surveillance environnementale des chantiers routiers s’inscrit directement dans cet engagement. Bien qu’il ait comme objectif principal d’appuyer les surveillants des chantiers routiers du Ministère dans la surveillance environnementale dont ils ont la responsabilité, le guide pourra aussi être utilisé par tous les intervenants en chantier routier, notamment les entrepreneurs, les opérateurs, les contremaîtres.

Le guide a comme objectifs de :
  • fournir aux surveillants de chantiers routiers un outil de référence concis et pratique afin de les appuyer dans la réalisation de la surveillance environnementale dont ils ont la responsabilité;
  • présenter les meilleures pratiques et techniques qu’il convient d’utiliser sur les chantiers routiers pour assurer une protection adéquate des composantes biophysiques et humaines de l’environnement.

L’édition 2018, qui vient remplacer l’édition précédente, inclut les mises à jour nécessaires en raison des changements législatifs et réglementaires survenus dans le domaine de l’environnement, et de l’évolution des pratiques et des mesures environnementales. De plus, elle intègre des éléments adaptés à la réalité et aux besoins des surveillants inspirés de commentaires recueillis depuis la parution de la première édition du guide en 2014.

Bonne lecture!

2018 01 30
17e mise à jour du Tome II – Construction routière

La 17e mise à jour du Tome II – Construction routière est maintenant disponible. Elle touche principalement les chapitres 1 « Terrassements », 2 « Structures de chaussée », 3 « Drainage », 6 « Trottoirs » et 9 « Mesures d'atténuation environnementales temporaires ». Voici un résumé des principales modifications.

CHAPITRE 1 « Terrassements »

Aux dessins normalisés (DN) II-1-020 « Tranchée longitudinale » et II-1-021 « Tranchée transversale pour route existante », la trame identifiant le matériau au-dessus du ponceau a été modifiée afin de la distinguer de la trame du matériau de transition. De plus, il est précisé que ce matériau est compactable.

Au DN-II-1-023 « Transition aux approches de ponts », les changements visent à permettre l'usage du MG 20 au même titre que le CG 14. Il est précisé également que le matériau granulaire est densifié au minimum à 90 % de la masse volumique sèche maximale par couches de 300 mm et qu’il faut se référer au DN II-3-004 pour les informations relatives au tuyau perforé et au géotextile.

CHAPITRE 2 « Structures de chaussée »

Au DN-II-2-004 « Chaussée sur roc », une modification a été apportée à la note 3 pour préciser que les dimensions des fragments de roc sont de 150 mm au maximum et respectent le critère de rétention des particules par rapport aux couches adjacentes, et que le roc brisé utilisé sur les 300 derniers millimètres doit posséder les caractéristiques intrinsèques et complémentaires des matériaux de sous-fondation. Au DN-II-2-019 « Structure de chaussée rigide – Dalles courtes goujonnées, joint transversal », il est précisé que le premier goujon doit être situé à une distance de 175 plus ou moins 25 mm du joint longitudinal.

Au DN-II-2-020 « Structure de chaussée rigide – Regard, puisard et regard-puisard », il est précisé que le rang d’armature doit être installé à la mi-hauteur de la dalle, sauf pour une voie réservée où deux rangs d’armature sont nécessaires.

Au DN-II-2-025 « Structure de chaussée rigide – Culée d’ancrage de la dalle en béton armé continu », il est spécifié que, dans le cas où il y a un joint longitudinal de construction dans la culée d’ancrage, les barres d’armature transversales d’un voile sont prolongées de 600 mm à l’extérieur de la culée d’ancrage.

Au DN-II-2-029 « Isolation thermique – Polystyrène », il est précisé que la première couche de matériaux recouvrant l’isolant doit être composée de matériaux de granularité MG 20 et MG 112 dont plus de 30 % de particules retenues sur le tamis 5 mm et 100 % passant le tamis 56 mm.

CHAPITRE 3 « Drainage »

À la section 3.4.1.1 « Vitesse minimale », il maintenant spécifié que la pente de la conduite ne doit jamais être inférieure à 0,3 % et que, pour le premier tronçon de tête de réseau, elle ne doit jamais être inférieure à 0,5 %. Aux DN II-3-004 « Drain en tuyau rigide ou semi-rigide » et II-3- 006 « Drain en tuyau flexible – Installation par excavation », il est précisé à la note 2 que le granulat fin GF1 est conforme à la loi des filtres. De plus, les précisions sur les dimensions nominales du tamis ont été retirées, car ces exigences se trouvent maintenant dans la norme 2104 « Matériaux filtrants » du Tome VII – Matériaux.

CHAPITRE 6 « Trottoirs »

Au DN-II-6-003 « Trottoir – Accès universel », la largeur minimale de la partie abaissée du bateau pavé passe de 1200 mm à 1500 mm.

CHAPITRE 9 « Mesures d'atténuation environnementales temporaires »

Le titre du chapitre a été modifié, et les sections 9.1 « Introduction » à 9.4.2 « Déboisement en bordure des cours d’eau et des plans d’eau » possèdent le statut de norme. Les pratiques qui y sont présentées ont été avec le temps intégrées aux façons de faire habituelles du Ministère et elles sont maintenant considérées comme des normes. Un nouveau tableau a été ajouté à la norme pour indiquer la période de réalisation des travaux d’infrastructures routières dans l’habitat du poisson selon les régions administratives du Québec.

Bonne lecture!

2018 01 30
19e mise à jour du Tome III – Ouvrages d’art

La 19e mise à jour du Tome III – Ouvrages d’art est maintenant disponible. Elle touche les chapitres 2 « Conception des ouvrages d’art », 3 «  Ponts normalisés  », 4 « Ponceaux », 5 « Murs » et 6 « Structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux ».

Voici un résumé des principales modifications.

CHAPITRE 2 « Conception des ouvrages d’art »

À la section 2.6 « Fondations », les termes « caractérisation » et « reconnaissance » ont été remplacés par le terme « étude » dans le but d'harmoniser le vocabulaire avec les contenus du devis type « Études géotechniques » et celui du Guide de planification et de réalisation des études de reconnaissance de sols.

Au tableau 2.8–1 « Choix du type de béton », le module de couronnement servant de support aux dispositifs de retenue sur un mur de soutènement a été ajouté à la liste des ouvrages ou parties d’ouvrage en béton armé de type XIII.

Au tableau 2.8–3 « Épaisseur minimale de l’enrobage de l’armature », des modifications ont été apportées à l’épaisseur minimale de l’enrobage pour les dalles sur poutre et hourdis supérieur de poutre-caisson en béton préfabriqué. En effet, il y a toujours des joints coulés en place pour ce type d'éléments, et les épaisseurs devraient correspondre à celles du béton coulé en place.

Au DN III-2-007 « Glissière mixte de type 211 », modification des dimensions des barres d’armature afin de respecter les critères d’armature minimale de la norme et s’arrimer avec les espacements des autres barres d’armature du trottoir.

Au DN III-2-021 « Glissière fixable en béton pour chantier – Installation et détails d’ancrage, nouvelle dalle ou dalle à conserver », les changements consistent à éliminer les ancrages mécaniques et à ajouter une note pour préciser que le système d’ancrage, composé d’une tige d’ancrage par cornière du côté de la circulation, doit être fixé à l’aide d’une résine chimique. Les tiges d’ancrage et les écrous doivent être en acier inoxydable, et les tiges d’ancrage doivent être sciées à l’égalité du dessus de la dalle de béton.

CHAPITRE 3 « Ponts normalisés »

À la section 3.3 « Ponts normalisés », il est précisé que la conception de la culée de type caisson à claire-voie ainsi que celle du système structural en acier et du platelage en bois doivent satisfaire à la plupart des exigences de la norme CAN/CSA S6, et que le Manuel de conception des structures comprend des détails à cet effet.

À la section 3.3.1 « Paramètres de conception », l’exigence voulant que l’attache des diaphragmes ou des contreventements aux poutres principales doit être faite selon l’un des modes type 1 ou 2, a été retirée. En effet, cette exigence n’est plus requise, car elle est très bien détaillée aux plans types. De plus, la distance qui doit être couverte d’une couche d’enrobé pour l’approche d’un pont acier-bois sur une route non asphaltée a été modifiée, à savoir qu’elle passe de 20 m à 15 m.

Au tableau 3.3–1 « Dimensions d’une culée en bois », des modifications sont apportées aux largeurs des culées en bois selon la mise à jour CAN/CSA S6-14.

Au tableau 3.3–2 « Choix du système structural en acier d’un pont acier-bois », les modifications sont apportées au tableau afin de présenter les exigences selon que les ponts ont 1 voie ou 2 voies et selon la mise à jour CAN/CSA S6-14. Aussi, le terme « ancrages » a été remplacé par « raidisseurs d'appui » dans la note 1. Enfin, une note a été ajoutée pour préciser que l'acier doit obligatoirement présenter un revêtement de protection contre la corrosion.

Au tableau 3.3–3 « Profilé pour diaphragme », les caractéristiques des poutres principales de 610 mm ont été modifiées.

CHAPITRE 4 « Ponceaux »

Au tableau 4.5–1 « Sélection des ponceaux », une note est ajoutée afin de préciser que le diamètre minimal du tuyau circulaire en BA ou en PEHD est de 300 mm pour un égout pluvial. La note indique également que, pour un raccord de puisard, le diamètre minimal est de 250 mm pour le tuyau circulaire en BA et de 200 mm pour le tuyau en PEHD à profil ouvert.

À la section 4.5.1.2 « Hydraulique », un complément à la norme est ajouté dans la section traitant du niveau du lit du cours d’eau afin de préciser que, dans le cas d'aménagements fauniques tels que la reconstitution de lit, cette profondeur peut être plus grande.

À la section 4.5.2 « Considérations géotechniques », la notion de caractérisation est précisée pour éviter toute confusion avec l'étude de reconnaissance des sols et pour harmoniser le vocabulaire avec les contenus du devis type « Études géotechniques ». Aussi, le texte sur les contraintes géotechniques a été reformulé pour plus de clarté et pour préciser que la nécessité de donner une cambrure au ponceau sera déterminée en fonction des tassements anticipés à l'étude géotechnique.

À la section 4.5.4.5 « Tuyau en polyéthylène haute densité (PEHD) », les modifications précisent les exigences relatives aux tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) à profil ouvert (paroi intérieure lisse et paroi extérieure annelée) et à profil fermé (paroi intérieure et paroi extérieure lisses).

Une nouvelle figure 4.5–5 « Hauteur de remblai pour les tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) à profil ouvert (paroi extérieure annelée et paroi intérieure lisse) » présentant la hauteur de remblai pour les tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) à profil ouvert (paroi extérieure annelée et paroi intérieure lisse) a été ajoutée.

Au DN III-4-004 « Installation des tuyaux en tôle ondulée (TTO) circulaires – Assise en matériaux granulaires (Réseau routier) », des modifications sont apportées au tableau sur le recouvrement de protection.

Au DN III-4-005A « Installation des tuyaux en tôle ondulée (TTO) et en polyéthylène haute densité (PEHD) circulaires – Assise sur terrain naturel (Entrée privée) », une note est ajoutée pour préciser que, pour avoir l’épaisseur minimale « y », il faut se référer à la figure 4.5–5 pour les tuyaux en PEHD à profil ouvert, et il faut se référer au dessin normalisé III-4-005B pour les tuyaux en PEHD à profil fermé. De plus, les exigences concernant les tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) à profil ouvert (paroi intérieure lisse et paroi extérieure annelée) et à profil fermé (paroi intérieure et paroi extérieure lisses) sont également précisées.

Au DN III-4-005B « Installation des tuyaux en tôle ondulée (TTO) et en polyéthylène haute densité (PEHD) circulaires – Assise sur terrain naturel, entrée privée (Tableau) », les exigences relatives au recouvrement au-dessus du tuyau ont été modifiées. DN III-4-007A « Installation des tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) – Assise en matériaux granulaires (réseau routier) », une note est ajoutée pour préciser que, pour avoir l’épaisseur minimale « y », il faut se référer à la figure 4.5–5 pour les tuyaux en PEHD à profil ouvert et au dessin normalisé 007B pour les tuyaux en PEHD à profil fermé. De plus, les exigences relatives aux tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) à profil ouvert (paroi intérieure lisse et paroi extérieure annelée) et à profil fermé (paroi intérieure et paroi extérieure lisses) sont également précisées.

Au DN III-4-007B « Installation des tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) – Assise en matériaux granulaires, réseau routier (Tableau) », les exigences relatives au recouvrement au-dessus du tuyau ont été modifiées.

Au DN III-4-009 « Aménagement des extrémités projetées – Ponceaux circulaires de plus de 1200 mm jusqu’à 2400 mm de diamètre », les sacs de sable-ciment sont retirés du revêtement de talus du remblai.

Au DN III-4-012 « Aménagement des extrémités avec mur vertical partiel – Ponceaux de plus de 1000 mm et plus de hauteur ou de diamètre », les sacs de sable-ciment sont retirés du mur de tête partiel et du revêtement de talus du remblai. De plus, les pierres cimentées sont retirées, et le mur en béton est ajouté au mur de tête partiel.

Au DN III-4-013 « Aménagement des extrémités avec mur vertical complet – Ponceaux de toutes dimensions », les sacs de sable-ciment et les pierres cimentées sont retirés du mur de tête.

CHAPITRE 5 « Murs »

Au DN III-5-006 « Murs en porte-à-faux en béton armé – Coulé en place », les changements permettent maintenant l’usage du MG 20 au même titre que le CG 14. De plus, il est précisé que le remblai derrière le mur est de type MG 112 non concassé provenant d'une sablière ou de type CG 14 ou MG 20 concassé provenant d’une carrière, et qu’il faut se référer au DN II-3-004 pour les informations relatives au tuyau perforé et au géotextile.

CHAPITRE 6 « Structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux »

Au tableau 6.5-1 « Caractéristiques des équipements », le terme « charpente » est retiré, car il n’est pas approprié pour l’assemblage de profilés qui forme un panneau de supersignalisation.

À la section 6.5.5.1 « Déformations », le texte de la section a été reformulé pour plus de clarté (éviter les répétitions) et pour préciser que la flèche d'un support horizontal, qu'elle soit mesurée verticalement ou horizontalement, est la déformation totale incluant la déformation du support vertical.

À la section 6.5.5.2 « Cambrure », le terme « totale » a été ajouté afin d’inclure la déformation verticale causée par la rotation du support vertical.

À la section 6.5.6.2 « Conception », le texte de la section a été reformulé afin de clarifier la notion de corde.

À la figure 6.5–3 « Dégagement d’un support brisé », les modifications viennent clarifier la notion de corde et la façon de l’appliquer par rapport à la disposition des roues du véhicule créant l’impact.

Au DN III-6-002 « Panneau de signalisation en profilés d’aluminium », le terme « charpente » est retiré.

Au DN III-6-003 « Panneau de signalisation en profilés d’aluminium – Détails », le terme « charpente » est retiré et les boulons électroplaqués au cadmium sont remplacés par les boulons en acier inoxydable de la série 300.

Bonne lecture!

2018 01 30
Mise à jour du Manuel de conception des structures

La révision 1 datée de 2018-01 du Manuel de conception des structures produit par la Direction générale des structures est présentement disponible à la section Guides et manuels – Ouvrages d’art de la bibliothèque « Ouvrages routiers ».

Ce manuel établit des règles et procédures à suivre pour la conception de projets d’ouvrages d’art. Il doit être utilisé de concert avec le Tome III – Ouvrages d’art des normes du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et la Norme CAN/CSA – S6 « Code canadien sur le calcul des ponts routiers ».

Bonne lecture!

2017 12 15
Mise à jour de la collection des documents contractuels du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Les nouvelles éditions des documents contractuels suivants sont maintenant disponibles dans le site :

  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Construction et réparation, édition 2018 remplace l’édition 2017;
  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Déneigement et déglaçage, édition 2018 remplace l’édition 2017;
  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Services de nature technique, édition 2018 remplace l’édition 2017;
  • le Cahier des charges et devis généraux – Services professionnels, édition 2018 remplace l’édition 2017.

Ces nouvelles éditions des cahiers des charges et devis généraux s’inscrivent dans un processus d’amélioration continue afin de répondre aux besoins évolutifs de leur domaine respectif.

Afin de faciliter le repérage des modifications apportées à ces documents, un repère vertical est placé en marge du texte ayant été modifié par rapport à celui de l’édition précédente, alors qu’un repère horizontal indique un retrait. Lorsqu’un texte a fait l’objet d’un déplacement, un repère vertical grisé continu est ajouté en marge du texte.

Bonne lecture !

2017 12 15
24e mise à jour du Tome V – Signalisation routière

La 24e mise à jour du Tome V – Signalisation routière a été publiée le 15 décembre 2017. Voici la liste des sujets dont les exigences en matière de signalisation ont été ajoutées ou modifiées avec cette mise à jour :

  • Arrêt ou Stop;
  • Direction des voies;
  • Stationnement réglementé;
  • Voies réservées et circulation permise sur accotement;
  • Passage pour personnes;
  • Zone scolaire;
  • Chaussée désignée;
  • Activités sportives;
  • Accès au chantier;
  • Dégagement horizontal ou vertical;
  • Vêtement du signaleur routier;
  • Véhicule d’accompagnement;
  • Flèches de signalisation;
  • Signalisation de destination;
  • Lieux de traitement des déchets;
  • Équipements publics;
  • Surveillance routière;
  • Service d’information en transport – 511;
  • Bandes rugueuses médianes;
  • Jeu libre dans la rue;
  • Signalisation des routes et circuits touristiques;
  • Signalisation des services de carburant et de restauration;
  • Équipements touristiques privés;
  • Couleur des marques;
  • Marquage aux intersections;
  • Dos d’âne allongé;
  • Carrefour giratoire à voie simple et à voies multiples;
  • Passage pour piétons entre deux intersections;
  • Voies réservées aux bicyclettes et circulation permise sur trottoir;
  • Sas Vélo;
  • Feux pour autobus.

Bonne lecture!

2017 12 15
22e mise à jour du Tome VII – Matériaux

La 22e mise à jour du Tome VII – Matériaux est maintenant disponible. Elle touche les chapitres 1 « Classification des sols », 2 « Granulats », 3 « Bétons et produits connexes », 4 « Liants et enrobés », 9 « Matériaux pour l’aménagement paysager», 10 « Peintures et produits de marquage », 11 « Bois », 13 « Géosynthétiques » et 14 « Matériaux divers ». Voici un résumé des principales modifications.

CHAPITRE 1 « Classification des sols »

À la norme 1101 « Classification des sols », les changements consistent dans l’actualisation des références des normes ASTM D2487, BNQ 2501-025 et BNQ 2501-092.

CHAPITRE 2 « Granulats »

Les modifications apportées à la norme 2104 « Matériaux filtrants » consistent en l’ajout d’une nouvelle section 5 « Critère de conception des filtres granulaires ». Celle-ci regroupera les sous-sections 5.1  « Les critères de rétention des particules » et 5.2 « Critères de perméabilité » afin de distinguer les deux critères de filtre.

CHAPITRE 3 « Bétons et produits connexes »

Plusieurs modifications ont été apportées dans la norme 3101 « Bétons de masse volumique normale ». La définition du béton autoplaçant a été ajoutée, les notes relatives aux liants et particulièrement celles qui sont applicables à tous les types de béton ont été retirées des tableaux 3101-1 et 3101-2 et transférées à la nouvelle section 4.1.1.1. « Exigences » afin d'alléger les tableaux. De plus, la note précisant que la teneur en air doit être conforme aux spécifications mentionnées au tableau, qu’il y ait ajout de superplastifiant ou non, a également été retirée, car la méthode d'essai CSA A23.2-4C permet de vérifier cette exigence et il est bien acquis que la teneur en air doit être respectée indépendamment des adjuvants utilisés dans le mélange. Aussi, la note précisant que les liants de type HEb–N ne doivent pas être utilisés pour les ouvrages en contact avec de l’eau de mer a été retirée, car les restrictions sur les types de liants à éviter en présence d'eau de mer ou d'une possibilité d'attaque aux sulfates sont les mêmes, peu importe le type de béton utilisé.

De plus, au tableau 3101-1, une note est ajoutée pour le liant GU pour les bétons de types IV et VI afin de préciser que jusqu’à 30 % de la masse du liant GU peut être remplacée par un liant de type GUb-SF et que la masse totale en liant ne peut être inférieure à la masse minimale exigée pour le liant GU. Enfin, les liants GUb-S sont ajoutés pour le béton de types I, IV et XII, et la masse minimale du liant pour les bétons de types I et IV a été aussi modifiée.

De même, au tableau 3101-2, les liants GUb-S sont ajoutés pour les bétons de type XI, car des essais conjoints avec l’industrie ont démontré la bonne performance et la durabilité du béton. Les caractéristiques du béton de type XVI-15 sont modifiées et une note a d’ailleurs été ajoutée pour préciser que le module d’élasticité est de 80 % au minimum à 300 cycles selon la norme ASTM C666. Les résultats sont valides pour une durée de 3 ans après la publication du rapport d’évaluation. Aussi, le béton semi-autoplaçant de préfabrication de type XVII-P est ajouté, car des validations des propriétés mécaniques et de durabilité ont été effectuées par la Direction générale du laboratoire des chaussées dans le ce cadre de projets pilotes depuis 3 ans, ce qui a conduit à proposer l’utilisation de ce type de béton aux éléments préfabriqués non pompés.

Il est spécifié à la section 4 « Caractéristiques requises du béton » que les ciments de types HE et GUL, ainsi que les fillers minéraux sont interdits lorsqu’il y a une possibilité d’attaque aux sulfates, qu’ils soient combinés ou non à des ajouts cimentaires.

Le contenu de la section 4.1.1 « Ciment et ajouts cimentaires » a été reformulé et deux nouvelles sections 4.1.1.1 « Exigences » et 4.1.1.2 « Validation du liant » ont été ajoutées afin d’intégrer les commentaires généraux sur les liants qui ont été retirés des notes des tableaux 3101-1 et 3101-2. Il est maintenant précisé à la section 4.1.1.1 « Exigences » que le liant de type GUb–S doit contenir au plus 15 % de laitier plutôt que 10 % et que les ciments de types HE et GUL, qu’ils soient combinés ou non à des ajouts cimentaires, ainsi que les fillers minéraux sont interdits lorsqu’il y a une possibilité d’exposition à l’eau de mer. Enfin, l’exigence interdisant l’utilisation du liant ternaire du 15 octobre au 31 mars retirée des tableaux 3101-1 et 3101-2 est intégrée à la section 4.1.1.1.

CHAPITRE 4 « Liants et enrobés »

À la norme 4202 « Enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du Laboratoire des chaussées », de nombreux détails ont été précisés pour assurer une interprétation adéquate. Les références suivantes ont été ajoutées : LC 21-102 pour l’essai du coefficient de polissage par projection, LC 21-010 pour l’échantillonnage du GBR mis en réserve et LC 21-015 pour la répartition des échantillons. À la section 5.2.5.1 « Granulats bitumineux récupérés (GBR) », une précision a été ajoutée selon laquelle la densité brute du GBR doit être conforme à la norme 4202. À la section 5.2.10 « Compilation en continu des résultats de production de GBR », une précision a été ajoutée selon laquelle la teneur en bitume doit respecter les exigences de la section 5.3.4.2 « Production de la formule théorique ». À la section 5.3.1 « Plan qualité », les échantillons prélevés à conserver sont définis : les échantillons témoins et les échantillons qui n’ont pas fait l’objet d’analyse. La section 5.3.4.1 « Information à fournir » réfère maintenant au « brûlage au four à ignition ou selon la méthode sans brûlage par calcul » pour déterminer la teneur en bitume du GBR et précise qu’il faut fournir l’information sur le pourcentage utilisé de chaque réserve et de chaque type de bardeau d’asphalte (BPF et BPC). La section 5.3.5.1 « Fréquence d’échantillonnage et cadence d’essai » réfère à la méthode d’essai LC 26–005 pour la fréquence d’échantillonnage et l’obligation de fournir au Ministère les résultats des pourcentages de vides à la presse à cisaillement giratoire a été ajoutée. À la section 5.3.5.2 « Contrôle statistique », l’application de la zone de tolérance pour les tests 2 et 3 est précisée. Au tableau 4202-1 « Caractéristiques des enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du laboratoire des chaussées », un nouvel enrobé, le MUN-10, est introduit. Cet enrobé est destiné aux rues résidentielles et aux pistes cyclables.

CHAPITRE 9 « Matériaux pour l’aménagement paysager »

À la norme 9101 « Matériaux pour l'aménagement paysager », la référence à la norme NQ 0605-400 « Produits de serre » est remplacée par une référence à la norme NQ 0605-300 « Produits de pépinières et de gazon ». Le texte de la norme 9101 a donc été ajusté pour s’assurer de la parfaite concordance avec la norme NQ 0605-400.

CHAPITRE 10 « Peintures et produits de marquage »

Les modifications apportées à la norme 10104 « Systèmes de peintures pour structures d’acier » consistent à préciser que les peintures doivent être exemptes de plomb et de chrome, car le Règlement sur les matières dangereuses prévoit une teneur maximale autorisée dans le lixiviat pour le plomb et le chrome, sans se limiter aux chromates. Aussi, la précision voulant que l’encapsulage doit avoir une faible concentration en ions chlorure est retirée, car le devis type « Construction et réparation » traitant de l'encapsulage définit explicitement la teneur maximale en ions chlorure autorisée après la préparation des surfaces.

Un ajout a été fait aux sections 5 « Attestation de conformité » de plusieurs normes pour indiquer que l’attestation de conformité doit être signée par le fabricant. Cette modification a été faite pour les normes suivantes : 10201 « Peinture alkyde pour le marquage des routes », 10202 « Produits de marquage de moyenne durée », 10203 « Produits de marquage de longue durée », 10204 « Peinture à base d’eau pour le marquage des routes », 10205 « Peinture alkyde à basse teneur en composés organiques volatils (COV) pour le marquage des routes ».

Aux normes 10202 « Produits de marquage de moyenne durée » et 10203 « Produits de marquage de longue durée », les exigences de performance pour la rétroréflexion ont été retirées des tableaux 10202-2 « Critères sur route des produits de marquage de moyenne durée » et 10203-2 « Critères sur route des produits de marquage de longue durée ». Ces exigences ont été retirées afin d’harmoniser les normes avec les exigences du programme d’homologation HOM 8010-100 et le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Construction et réparation.

CHAPITRE 11 « Bois»

En mars 2017, la norme provisoire 11101 « Bois » a été publiée pour permettre l’installation de blocs écarteurs en bois traité réutilisé, fabriqués à partir de poteaux de glissières de sécurité désinstallées lors de la construction et de la réparation de glissières semi-rigides avec profilé d’acier à double ondulation. Ainsi, les exigences prévues à la norme provisoire ont donc été intégrées à la norme 11101 « Bois » du Tome VII – Matériaux au moment de la mise à jour du 15 décembre 2017.

CHAPITRE 13 « Géosynthétiques »

Les changements apportés à la norme 13201 « Géomembranes et géocomposites bentonitiques » viennent actualiser les références de la norme ASTM D5887/D5887M.

CHAPITRE 14 « Matériaux divers »

À la norme 14501 « Enrochement et revêtement en pierres », le texte de la section 3 « Caractéristiques requises » a été reformulé afin de présenter les critères qualitatifs sous forme de tableaux. De plus, les pierres ignées et de type granitique sont maintenant incluses dans la réserve de pierre qui doit faire l’objet d’une analyse qualitative par un géologue ou un ingénieur en géologie, et un nouveau tableau 14501-2 « Critères qualitatifs des pierres d’enrochement et de revêtement de protection » a été introduit dans la norme. Il regroupe les exigences de la section 3 « Caractéristiques requises ». De plus, trois nouveaux critères « Propre, dur et durable », « Exempt d’altération » et « Exempt de tout-venant recyclé » ont été ajoutés afin de couvrir les zones côtières, littorales et riveraines.

Bonne lecture!

2017 12 15
21e mise à jour du Recueil des méthodes d’essai LC

La 21e mise à jour du Recueil des méthodes d’essai LC de la Direction générale du laboratoire des chaussées a été publiée le 15 décembre 2017. Cette mise à jour diffusée par les Publications du Québec fait suite à une série de modifications apportées par la Direction des matériaux d’infrastructures.

Cette année, 13 méthodes d’essai ont été mises à jour :

  • 1 dans la section 1 « Granulats »;
  • 1 dans la section 2 « Sols et fondations »;
  • 2 dans la section 3 « Liants hydrocarbonés »;
  • 8 dans la section 4 « Enrobés »;
  • 1 dans la section 6 « Peintures ».

Pour plus de précisions concernant les modifications, vous êtes invités à consulter le « Détail de la mise à jour » inclus dans la publication.

Bonne lecture!

2017 12 15
Nouvelle édition du Manuel de conception des structures

Le Manuel de conception des structures produit par la Direction générale des structures est présentement disponible à la section Guides et manuels – Ouvrages d’art de la bibliothèque « Ouvrages routiers ».

Ce manuel établit des règles et procédures à suivre pour la conception de projets d’ouvrages d’art. Il doit être utilisé de concert avec le Tome III – Ouvrages d’art des normes du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et la Norme CAN/CSA – S6 « Code canadien sur le calcul des ponts routiers ».

Bonne lecture!