Logo du gouvernement du Québec.
Les Publications du Québec
Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale
Conventions
Fiscalité
Normes NFPA
Ouvrages routiers
Publications juridiques

Quoi de neuf?

2022-05-17
Édition 2022 du Guide terrain – Surveillance environnementale des chantiers routiers

C’est avec grand plaisir que nous annonçons la réédition du Guide terrain – Surveillance environnementale des chantiers routiers, produit par le ministère des Transports.

La réalisation et l’exploitation des infrastructures de transport génèrent des impacts sur l’environnement. Conscient de cette réalité, le Ministère s’est engagé à intégrer les préoccupations environnementales dans ses activités, et ses produits et services, et à en faire un élément incontournable de sa mission.

Le Guide terrain – Surveillance environnementale des chantiers routiers s’inscrit directement dans cet engagement. Bien qu’il ait comme objectif principal d’appuyer les surveillants des chantiers routiers du Ministère dans la surveillance environnementale dont ils ont la responsabilité, le guide pourra être utilisé par tous les intervenants en chantier, notamment les entrepreneurs.

Le guide a également comme objectifs de :

  • fournir aux surveillants de chantiers routiers un outil de référence concis et pratique afin de les soutenir dans la réalisation de la surveillance environnementale dont ils ont la responsabilité;
  • présenter les meilleures pratiques et techniques qu’il convient d’utiliser dans le cadre des chantiers routiers pour assurer une protection adéquate des composantes biophysiques et humaines de l’environnement.

L’édition bonifiée de 2022, qui vient remplacer celle de 2018, inclut les mises à jour requises en raison des changements législatifs et réglementaires du domaine de l’environnement, et de l’évolution des pratiques et des mesures environnementales. Cette nouvelle édition se veut plus imagée et mieux adaptée à une majorité de chantiers du Ministère. De plus, elle intègre des éléments propres aux besoins des surveillants, des éléments inspirés de commentaires recueillis depuis la parution de la première édition du guide, en 2014.

Bonne lecture!

2022-05-17
Édition 2022 du Manuel d’inventaire et d’inspection des enrochements

La nouvelle édition du Manuel d’inventaire et d’inspection des enrochements, produit par la Direction de la gestion des actifs routiers et de la programmation, est maintenant disponible dans la section Guides et manuels – Zone côtière de la bibliothèque Ouvrages routiers. Vous y retrouverez également les aide-mémoire ainsi que les fiches de collecte de données pour l’inventaire et l’inspection des enrochements.

La zone côtière comprend les milieux côtiers, aquatiques et insulaires situés le long des rives nord et sud du Saint-Laurent entre Blanc-Sablon, à l’est, et la limite amont de l’estuaire moyen, qui correspond à la tête des ponts reliant les villes de Québec et de Lévis, à l’ouest. Cette zone inclut également la péninsule gaspésienne ainsi que les îles de la Madeleine et l’île d’Anticosti.

Ce manuel présente la méthodologie permettant d’assurer un suivi adéquat des ouvrages d’enrochement protégeant les routes des effets des vagues et des tempêtes. Le volet inventaire présente les informations concernant les caractéristiques des enrochements et dresse un portrait de référence de l’actif. Le volet inspection contient les informations qualitatives relevées lors des inspections et permet de déterminer l’état général de chaque segment des ouvrages.

Bonne lecture!

2022 04 08
Guide d’assurance de la qualité – Béton, édition 2022

La nouvelle édition du Guide d’assurance de la qualité – Béton est maintenant disponible et remplace celle de 2021.

L’édition 2022 du guide contient des modifications et des explications liées aux activités d’assurance de la qualité du béton, des coulis cimentaires et des éléments en béton préfabriqués en usine.

Les principaux changements touchent les sujets suivants :

  • l’harmonisation avec la version en vigueur du Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Construction et réparation;
  • la mise à jour des titres de certaines normes;
  • la référence à la Liste des liants validés par la Direction générale du laboratoire des chaussées;
  • l’exigence de réalisation de l’essai de résistance à l’écaillage du béton pour les produits préfabriqués homologués, comme prévu au programme d’homologation;
  • le contrôle de réception des pavés utilisé pour le revêtement de protection;
  • l’ajout des explications concernant l’autorisation de bétonnage;
  • l’exigence d’un délai maximal de 6 heures entre la récupération des éprouvettes témoins au chantier et la réalisation de l’essai de compression en laboratoire;
  • l’exigence de respecter la température maximale de 70 °C du béton pendant la période de cure;
  • les précisions concernant le marquage et l’entreposage des éléments en béton préfabriqués;
  • la modification de cadence d’essais sur les coulis cimentaires;
  • l’intégration de la liste des sujets recommandés à inclure à l’ordre du jour de la réunion préalable;
  • l’ajout des tableaux aide-mémoire sur les types de cure et le cycle de traitement thermique pendant la cure accélérée.

Bonne lecture!

2022-04-08
Guide d’assurance de la qualité – Enrobés à chaud, édition 2022

L’édition 2022 du Guide d’assurance de la qualité – Enrobés à chaud, conçu par la Direction de la gestion des projets routiers du ministère des Transports, est maintenant disponible aux Publications du Québec.

Les principales modifications apportées à cette édition sont les suivantes :

  • la mise à jour de certains passages pour intégrer le nouvel enrobé EG–5 à la norme 4202;
  • l’ajout de points de discussion lors de la rencontre annuelle avec un fabricant d’enrobé, notamment la prise en charge par le fabricant de trois exigences inscrites à l’article 13.3.3.1 du CCDG 2022 et concernant les centrales d’enrobage, soit :
    • le calcul de la proportion de matériaux recyclés dans les enrobés;
    • la mesure quotidienne de l’humidité des constituants granulaires;
    • la surveillance de la présence des constituants granulaires dans les bennes froides;
  • l’ajout de précisions pour mieux comprendre ce qu’est un lot de production de bitume sur lequel s’appuie l’attestation de conformité du bitume;
  • la mise à jour de différents passages pour refléter le fait que la nouvelle version de la norme 4202 ne permet plus de doubler l’écart maximal concernant la teneur en bitume par rapport à la formule théorique:
    • entre la formule théorique et la formule finale (lors de l’établissement de la formule finale après l’étape de l’évaluation en production);
    • entre une formule théorique et une formule finale amendée (en production).

Rappelons que ce guide contient des précisions, des instructions et des outils visant à soutenir dans la réalisation de leurs tâches non seulement les intervenants en assurance de la qualité, tels les laboratoires d’essais mandataires du Ministère, mais aussi les entrepreneurs et les fabricants d’enrobé de même que les surveillants.

Bonne lecture!

2022-01-30
21e mise à jour du Tome II – Construction routière

La 21e mise à jour du Tome II – Construction routière est parue le 30 janvier 2022. Elle touche les chapitres 1 « Terrassements », 2 « Structures de chaussée », 3 « Drainage », 4 « Bordures » et 9 « Protection de l’environnement durant les travaux ». Voici un résumé des principales modifications.

Chapitre 1 « Terrassements »

À la section 1.2 « Références », la norme BNQ 7009–210 « Géotextiles utilisés en génie routier – Classification, caractéristiques et méthodes d’essai » est ajoutée. Aux sections 1.5.3 « Fermeture du remblai » et 1.6 « Infrastructure améliorée », les exigences granulométriques pour les matériaux de fermeture de remblai et d’infrastructure améliorée sont harmonisées avec le format utilisé au Cahier des charges et devis généraux – Construction routière (CCDG) et à la norme BNQ 2560–114 « Travaux de génie civil – Granulats », soit de 30,0 % ou moins et de 20,0 % ou moins respectivement. La nouvelle section 1.8 « Dépôt argileux » ainsi que les nouveaux DN 026 à 029 visent à informer les concepteurs sur les règles de l’art en matière de construction de remblais routiers sur sols argileux. Enfin, aux DN 017 et 019, la référence à la norme 13101 et les types de géotextiles qui y sont indiqués sont remplacés par la référence à la norme BNQ 7009–210 et aux grades de géotextiles qui y sont présentés.

Chapitre 2 « Structures de chaussée »

À la section 2.2 « Références », la norme BNQ 7009–210 « Géotextiles utilisés en génie routier – Classification, caractéristiques et méthodes d’essai » est ajoutée. À la section 2.5.2 « Chaussées sur roc », les termes « propriétés physiques et mécaniques » sont remplacés par « caractéristiques intrinsèques ». Un ajout y est également fait pour indiquer que les exigences pour les matériaux de sous-fondation de chaussées sont précisées à la partie II de la norme BNQ 2560–114. Au DN 004, une précision est ajoutée sur la taille des blocs, et les termes « propriétés physiques et mécaniques » sont remplacés par « caractéristiques intrinsèques ». Une révision a été effectuée concernant les barres d’armature aux DN 013, 021, 024 et 025 : des modifications ont été apportées pour éviter le dédoublement des informations et préciser certains critères de conception. Enfin, au DN 027, une précision est apportée à propos de la gaine d’expansion en thermoplastique, en concordance avec le DN 013A du chapitre 2 du Tome III – Ouvrages d’art.

Chapitre 3 « Drainage »

À la section 3.2 « Références », la norme BNQ 7009–210 « Géotextiles utilisés en génie routier – Classification, caractéristiques et méthodes d’essai » est ajoutée. Aux sections 3.7.1 « Drain en tuyau rigide ou semi-rigide », 3.7.2 « Drain et 3.7.3 « Drain en tuyau flexible », la référence à la norme 13101 est remplacée par la référence à la norme BNQ 7009–210. Enfin, aux DN 001 à 008, la référence à la norme 13101 et les types de géotextiles qui y sont indiqués sont remplacés par la référence à la norme BNQ 7009–210 et aux grades de géotextiles qui y sont présentés.

Chapitre 4 « Bordures »

Au DN 006, la première note est retirée et la nuance d’acier 400W est précisée pour les tirants.

Chapitre 9 « Protection de l’environnement durant les travaux »

À la section 9.4.3.2 « Contrôle des sédiments », les endroits où la barrière en ballots de paille peut être utilisée ont été précisés dans la norme. Un dessin normalisé sur l’installation d’une barrière en ballots de paille et un dessin normalisé sur l’installation d’une barrière munie d’un géotextile ont été ajoutés à ce chapitre. La conversion de ce chapitre en normes s’est poursuivie, ainsi la section 9.8 « Protection du milieu visuel » est maintenant considérée norme.

Bonne lecture!

2022-01-30
23e mise à jour du Tome III – Ouvrages d'art

La 23e mise à jour du Tome III – Ouvrages d’art est parue le 30 janvier 2022. Elle touche l’ensemble des chapitres, soit les chapitres 1 « Classification des ouvrages d’art », 2 « Conception des ouvrages d’art », 3 « Ponts normalisés », 4 « Ponceaux », 5 « Murs », 6 « Structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux » et 7 « Inventaire, inspection, évaluation et entretien ». Voici un résumé des principales modifications.

Chapitre 2 « Conception des ouvrages d’art »

À la section 2.1.4.2 « Gabarit », C. « Gabarit d’espace libre d’une structure au-dessus d’un cours d’eau », une clause sur la hauteur libre dans le cas d’un cours d’eau non navigable est modifiée à la partie a) « Hauteur libre sous un pont ».

À la section 2.8 « Ouvrages en béton », sous-section 2.8.1.3 « Joints de construction », tableau 2.8–3 « Épaisseur minimale de l’enrobage de l’armature », l’élément en béton « béquille de portique » est déplacé à la même ligne que « culée et pile », et l’épaisseur minimale de l’enrobage
de l’armature pour l’élément de béton « armature inférieure de portique et dalle épaisse » est légèrement augmenté afin de l’arrimer à la
norme CSA S6:19 « Code canadien sur le calcul des ponts routiers ».

À la section 2.10 « Ouvrages en acier », sous-section 2.10.2.2 « Procédés de protection anticorrosion », E. « Métallisation suivie de l’application de peinture », les peintures aux résines polysiloxanes sont ajoutées.

Les dessins normalisés DN 012, 013A et 013B sont modifiés en ce qui a trait à certaines bandes de membrane autocollante pour joints.

Enfin, au DN 015, la référence à la norme 13101 « Géotextiles » et les types de géotextiles qui y sont indiqués sont remplacés par la référence à la norme BNQ 7009–210 « Géotextiles utilisés en génie routier – Classification, caractéristiques et méthodes d’essai » et les grades de géotextiles qui y sont présentés.

Chapitre 4 « Ponceaux »

À la section 4.5 « Choix d’un ponceau », tableau 4.5–1 « Sélection des ponceaux », la hauteur maximale de remblai pour les tuyaux circulaires en béton armé est révisée à la suite de la mise à jour de la figure 4.5–1.

À la section 4.5.1 « Considérations hydrauliques », sous-section 4.5.1.2 « Hydraulique », D. « Niveau du lit du cours d’eau », un paragraphe est ajouté au sujet du positionnement du dessus du radier du ponceau par rapport au lit du cours d’eau.

À la section 4.5.3 « Considérations structurales », la figure 4.5–1 est scindée en deux figures : figure 4.5–1A « sous le réseau routier » et figure 4.5–1B « sous une entrée privée ». De plus, des hauteurs supérieures de remblai admissibles se reflètent sur la figure 4.5–1A pour les tuyaux en béton armé sous le réseau routier.

Aux DN 001, 002, 004, 006 et 007, les matériaux de type MG 112 non concassé extrait d’une sablière et MG 20 sont ajoutés comme matériau de remblai latéral ou de recouvrement de protection de divers types de ponceaux ou tuyaux.

Enfin, aux DN 002 à 010 ainsi que 012 et 013, la référence à la norme 13101 et les types de géotextiles qui y sont indiqués sont remplacés par la référence à la norme BNQ 7009–210 et les grades de géotextiles qui y sont présentés.

Chapitre 5 « Murs »

Aux DN 003, 004 et 006, la référence à la norme 13101 et les types de géotextiles qui y sont indiqués sont remplacés par la référence à la norme BNQ 7009–210 et les grades de géotextiles qui y sont présentés.

Chapitre 6 « Structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux »

L’expression « structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux » est remplacée par « structures d’équipement routier » dans le titre du chapitre 6 et divers passages de celui-ci. Il en résulte aussi des modifications de titres de sections ou de texte aux chapitres 1 et 2.

À la section 6.4.1 « Classification des structures », le tableau 6.4–1 est révisé pour permettre l’ajout du nouveau type de structure « électrotechnique – autres systèmes » et de l’usage « caméra de vidéosurveillance ».

À la section 6.5 « Critères de conception », le tableau 6.5–2 « Coefficient de rafale (Cg) et période de récurrence selon le type de structure d’équipement routier » est divisé pour plus de clarté, et le type de structure « structures pour autres équipements » est remplacé par « structures pour autres systèmes électrotechniques ». Un complément à la norme est ajouté à la section 6.5.1.2 « Surcharge de vent » pour préciser la référence sur le zonage.

À la section 6.5.1.3 « Surcharge de verglas », la figure 6.5–2 « Délimitation des zones pour déterminer la surcharge de verglas » est retirée. Un texte est ajouté pour indiquer que l’épaisseur de verglas dépend de la période de récurrence selon le type de structure présenté au tableau 6.5–2. Enfin, un complément à la norme est ajouté pour préciser la référence sur les épaisseurs de glace selon la zone et la période de récurrence.

Enfin, le programme d’homologation des supports cédant sous l’impact est ajouté à la section 6.5.6 « Supports cédant sous l’impact ».

Bonne lecture!

2022-01-30
10e mise à jour du Tome VIII – Dispositifs de retenue

La 10e mise à jour du Tome VIII – Dispositifs de retenue de la collection Normes – Ouvrages routiers du Ministère comprend principalement des ajouts et des ajustements ayant pour but d’améliorer la compréhension de la norme et la sécurité des usagers de la route.

Chapitre 2 « Sécurisation des abords de route »

Les principaux changements apportés à ce chapitre sont les suivants :

  • à la section 2.4.4 « Fermeture des terre-pleins centraux », les critères de justification de la fermeture d’un terre-plein central ont été modifiés;
  • à la figure 2.4–4 « Justification de la fermeture d’un terre-pleincentral », il y a eu harmonisation avec les nouveaux critères de justification de la fermeture d’un terre-plein central.

Chapitre 3 « Glissières de sécurité – Conception et construction »

Les principaux changements apportés à ce chapitre sont les suivants :

  • aux dessins normalisés GSR 001, 003, 007 à 012B, 014, 029, 036 et 039, il y a eu ajout d’une précision concernant l’espacement des délinéateurs dans les sections de glissière où l’espacement des poteaux diffère de l’espacement standard.

Chapitre 4 « Dispositifs de retenue frontaux »

Les principaux changements apportés à ce chapitre sont les suivants :

  • aux sections 4.6.4 « Aménagement du site » et 4.7.3 « Aménagement du site », il y a eu mise à jour des exigences relatives aux plates-formes et aux bordures en fonction des caractéristiques des traitements d’extrémité normalisés, des dispositifs d’extrémité homologués et des atténuateurs d’impact;
  • les figures 4.6–1 « Aménagement de la plate-forme des dispositifs d’extrémité », 4.6–2 « Aménagement des bordures à proximité d’un dispositif d’extrémité d’une glissière semi-rigide » et 4.7–1 « Aménagements des bordures à proximité d’un atténuateur d’impact » ont été transformées en dessins normalisés, soit les DN 001A à 003C, 002A à 002C et 003A à 003C.

Chapitre 5 « Dispositifs de retenue pour chantiers »

Les principaux changements apportés à ce chapitre sont les suivants :

  • la nouvelle section 5.6.2.3 « Détermination de la longueur nécessaire de la glissière pour chantiers à l’approche d’une aire de travail » a été ajoutée pour encadrer les pratiques en matière d’installation de glissières de sécurité pour chantiers;
  • les cadres d’utilisation du véhicule de protection latérale (VDPL) et du véhicule de protection avec atténuateur d’impact fixé au véhicule (VP-AIFV) ont été révisés.

Chapitre 6 « Voies de secours »

À la section 6.5.2.2 « Structure du lit d’arrêt » et aux dessins normalisés 002 et 003, la membrane d’étanchéité (norme 3701) précisée pour le recouvrement des matériaux granulaires du lit d’arrêt d’une voie de secours a été remplacée par une géomembrane (norme 13201).

Annexe A « Conception des glissières de sécurité »

La section A.6 « Critères de fermeture des terre-pleins centraux » a été harmonisée avec les modifications apportées à la section 2.4.4 « Fermeture des terre-pleins centraux ».

Annexe B « Construction des glissières de sécurité »

Les figures B.6–11 « Réduction de la déformation dynamique devant un objet fixe – Réduction additionnelle de l’espacement entre les poteaux » et B.6–12 « Réduction de la déformation dynamique devant un objet fixe – Appui sur un obstacle discontinu » ont été harmonisées avec les modifications apportées aux dessins normalisés GSR 001, 003, 007 à 012B, 014, 029, 036 et 039.

Bonne lecture!

2021 12 22
Manuel de conception des structures

Le Manuel de conception des structures produit par la Direction générale des structures est présentement disponible à la section Guides et manuels – Ouvrages d’art de la bibliothèque « Ouvrages routiers ».

Ce manuel établit des règles et procédures à suivre pour la conception de projets d’ouvrages d’art. Il doit être utilisé de concert avec le Tome III – Ouvrages d’art des normes du ministère des Transports et la norme CSA S6 « Code canadien sur le calcul des ponts routiers ».

Bonne lecture!

2021-12-15
Mise à jour de la collection des documents contractuels du ministère des Transports

Les nouvelles éditions des documents contractuels suivants sont maintenant disponibles dans le site :

  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Construction et réparation, édition 2022 remplace l’édition 2021;

  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Déneigement et déglaçage, édition 2022 remplace l’édition 2020;

  • le Cahier des charges et devis généraux – Infrastructures routières – Services de nature technique, édition 2022 remplace l’édition 2020;

  • le Cahier des charges et devis généraux – Services professionnels, édition 2022 remplace l’édition 2021.

Ces nouvelles éditions des cahiers des charges et devis généraux s’inscrivent dans un processus d’amélioration continue afin de répondre aux besoins évolutifs de leur domaine respectif.

Afin de faciliter le repérage des modifications apportées à ces documents, un repère vertical noir est placé en marge du texte ayant été modifié par rapport à celui de l’édition précédente, alors qu’un repère horizontal indique un retrait. Lorsqu’un texte a fait l’objet d’un déplacement, un repère vertical grisé continu est ajouté en marge du texte.

Bonne lecture!

2021 12 15
30e mise à jour du Tome V – Signalisation routière

La 30e mise à jour du Tome V – Signalisation routière a été publiée le 15 décembre 2021. Les principales modifications ont été apportées aux chapitres 1 « Dispositions générales », 2 « Prescription », 3 « Danger », 4 « Travaux », 5 « Indication », 6 « Marques sur la chaussée », 7 « Voies cyclables » et 8 « Signaux lumineux ».

Les modifications apportées concernent les sujets suivants :

  • le panonceau « Excepté BUS »;
  • les accès interdits à un certain type de camions ou selon un horaire particulier;
  • la distance de visibilité d’arrêt;
  • la distance minimale de visibilité;
  • la hauteur moyenne de l’œil du conducteur;
  • les supports des panneaux de signalisation;
  • les limites de vitesse, plus précisément le Guide de détermination des limites de vitesse dans les zones de travaux;
  • la barrière de contrôle de la circulation pour travaux;
  • la flèche de signalisation lumineuse;
  • les dispositifs de retenue pour chantiers;
  • le prolongement des repères visuels jusqu’au musoir physique;
  • la signalisation d’une limite provinciale;
  • la signalisation d’un hôpital;
  • la signalisation d’un village-relais;
  • la signalisation d’un site patrimonial;
  • la signalisation d’une grande destination sur autoroute, notamment les régions de Montréal et de la Montérégie;
  • la séquence d’installation des panneaux en amont et en aval d’un échangeur;
  • la distance entre une borne d’incendie et un stationnement marqué;
  • les critères de justification des feux de circulation;
  • les principes de signalisation des mouvements;
  • l’utilisation des feux pour piétons;
  • la justification et l’installation des signaux sonores;
  • les messages d’alerte AMBER.

Bonne lecture!

2021 12 15
25e mise à jour du Recueil des méthodes d’essai LC

La 25e mise à jour du Recueil des méthodes d’essai LC de la Direction générale du laboratoire des chaussées a été publiée le 15 décembre 2021. Cette mise à jour, diffusée par Les Publications du Québec, fait suite à une série de modifications apportées par la Direction des matériaux d’infrastructures et la Direction des chaussées.

Cette année, 19 méthodes ont été mises à jour :

  • 7 dans la section 1 « Granulats »;
  • 3 dans la section 2 « Sols et fondations »;
  • 1 dans la section 3 « Liants hydrocarbonés »;
  • 8 dans la section 4 « Enrobés ».
Finalement, deux méthodes de la section 6 « Peintures » ont été retirées du recueil, soit :
  • LC 34-301 « Détermination du bioxyde de titane »;
  • LC 34-507 « Détermination de la teneur en chromate de plomb ».

Pour plus de précisions concernant les modifications apportées à ces méthodes, veuillez consulter la section de la publication intitulée « Détail de la mise à jour ».

Bonne lecture!

2021 12 15
26e mise à jour du Tome VII – Matériaux

La 26e mise à jour du Tome VII – Matériaux est parue le 15 décembre 2021. Elle touche les chapitres 3 « Bétons et produits connexes », 4 « Liants et enrobés », 5 « Armature », 6 « Pièces métalliques », 8 « Matériaux électriques », 9 « Matériaux pour l’aménagement paysager », 10 « Peintures et produits de marquage », 13 « Géosynthétiques » et 14 « Matériaux divers » ainsi que le nouveau chapitre 15 « Polymères renforcés de fibres ». Voici un résumé des principales modifications.

CHAPITRE 3 « Bétons et produits connexes »

À la norme 3101 « Bétons de masse volumique normale », au tableau 3101–2, les facteurs d’espacement sont alignés avec la norme CSA A23.1 « Béton : Constituants et exécution des travaux ». Les notes 7 et 8 sont reformulées et appliquées à plus de types de bétons pour refléter les spécifications indiquées à la norme CSA A23.1 concernant les exigences relatives à la moyenne maximale permise et à la valeur individuelle maximale permise pour le facteur d’espacement. Au tableau 3101–5, l’exigence sur les particules fracturées des gros granulats utilisés dans le béton de chaussée est ajoutée. La note 4 de ce tableau est reformulée pour n’exiger l’analyse par diffraction des rayons X (DRX) que pour le granulat concassé provenant d’une gravière, en vue de porter à 2,0 % la limite de l’exigence pour les particules fines passant le tamis de 80 µm.

À la section 4.1 « Constituants du béton », la section 4.1.3.4 « Réactivité alcalis-granulats » introduit l’essai CSA A23.2-26A lorsque l’essai sur barres de mortier CSA A23.2-25A est soumis en vue de prolonger le résultat de l’essai sur prismes de béton CSA A23.2-14A, pour les granulats de type calcaire dolomitique pouvant présenter un potentiel de réactivité alcalis-carbonate. Cette exigence sera en vigueur à compter du 1er mars 2023 pour les sources existantes de granulats à béton. La section 4.1.3.5 « Autres réactions nuisibles » introduit une exigence sur la teneur massique en soufre pour les granulats à béton. L’essai est exigé pour toutes les sources de granulats. Cet essai était facultatif par le passé et était réalisé selon les recommandations d’un pétrographe. À la section 4.1.4 « Adjuvants chimiques », l’exigence d’utiliser un agent colloïdal pour les bétons de types XVII et XVII-P, à moins d’utiliser un superplastifiant conçu à cet effet, est retirée, car ces bétons sont moins sujets à la ségrégation que les bétons autoplaçants (type XIV) et que l’exigence « à moins d’utiliser un superplastifiant conçu à cet effet » était problématique dans son application. L’exigence sur le dosage de l’agent colloïdal, pour les bétons de types XIV-C, XIV-R et XIV-S, est reformulée.

À la section 4.2 « Fiche descriptive du mélange », le résultat de la détermination de la teneur en soufre des granulats est ajouté. À la section 4.2.3 « Liant », il est précisé que les informations sur le liant doivent inclure un certificat d’analyse comprenant les pourcentages et les provenances de chaque type d’ajout cimentaire.

CHAPITRE 4 « Liants et enrobés »

À la norme 4101 « Bitumes », la définition de « bitume tiède » est retirée et des précisions sont apportées à la définition de « lot ». Des précisions sont apportées à l’abréviation « HRD » à propos de l’enrobage résiduel, et la définition de l’abréviation « T » est reformulée en mettant l’accent sur l’ouvrabilité des enrobés plutôt que sur la possibilité de fabriquer des enrobés à des températures tièdes. Au tableau 4101–2 « Exigences pour le contrôle des bitumes », l’équation de la note 1 a été modifiée. À la norme 4105 « Émulsions de bitumes », les exigences concernant les émulsions anioniques et anioniques à flottabilité élevée sont regroupées à la section 5.1, et des précisions concernant le délai de conservation des émulsions sont ajoutées aux sections 5.1 et 5.2. Des précisions sont également apportées à la définition de « liant d’accrochage livré en vrac (LALV) » à la section 6.1. Certaines sections de la norme 4105 sont reformulées pour plus de clarté et pour tenir compte de modifications récemment apportées aux normes ASTM D977 et D2397.

À la norme 4202 « Enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du Laboratoire des chaussées », les pistes cyclables sont ajoutées aux usages de l’enrobé EC-10. Un nouvel enrobé, le EG-5, est introduit et ses caractéristiques sont spécifiées au tableau 4202–1 « Caractéristiques des enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du Laboratoire des chaussées ». À la section 5.2.5.1 « Granulats bitumineux récupérés (GBR) », le libellé est reformulé pour uniformiser les types d’enrobés utilisés dans les contrats d’autoroute et il est mentionné que la restriction à 10 % de GBR ne s’applique pas aux chemins de déviation. À la section 5.3.4.1 « Informations à fournir », la valeur de la densité maximale obtenue par essai de laboratoire en formulation est maintenant exigée. À la section 5.3.4.3 « Évaluation à l’étape de la production et établissement de la formule finale », la permission du double de l’écart maximal pour la teneur en bitume en référence au tableau 4202–7 est retirée.

CHAPITRE 5 « Armature »

À la norme 5101 « Armature pour les ouvrages en béton », la norme ASTM A955 / 955M « Standard Specification for Deformed and Plain Stainless Steel Bars for Concrete Reinforcement » est ajoutée. À la section 4.1.1 « Barre crénelée », la nuance d’acier 400R est retirée et la nuance 500W est ajoutée. L’exigence sur les barres d’armature en acier inoxydable est aussi ajoutée à cette même section.

CHAPITRE 6 « Pièces métalliques »

À la norme 6101 « Aciers de construction », plus précisément à la section 3 « Caractéristiques requises », l’exigence faisant en sorte que les aciers de construction doivent avoir une teneur en bore inférieure à 0,0008 % est ajoutée. Un paragraphe est également ajouté sur l’interdiction d’utiliser l’acier en feuille pour la fabrication des poutres assemblées. Et finalement, l’exigence sur l’acier des pieux caissons est retirée de la norme, puisque le devis type « Construction et réparation des structures » précise le grade d’acier dans les cas où le tube des pieux caissons participe à la résistance ou à la rigidité.

CHAPITRE 10 « Peintures et produits de marquage »

À la norme 10104 « Systèmes de peintures pour structures d’acier », plus précisément à la section 4 « Caractéristiques requises », des modifications mineures ont été apportées au texte pour en faciliter la lecture.

Les normes suivantes ont également été modifiées :

  • 10201 « Peinture alkyde pour le marquage des routes »;
  • 10202 « Produits de marquage de moyenne durée »;
  • 10203 « Produits de marquage de longue durée »;
  • 10204 « Peinture à base d’eau pour le marquage des routes »;
  • 10205 « Peinture alkyde à basse teneur en composés organiques volatils (COV) pour le marquage des routes ».

Dans ces normes, selon le cas, les méthodes d’essai LC 34–301 « Détermination du bioxyde de titane » et LC 34–507 « Détermination de la teneur en chromate de plomb » ont été remplacées respectivement par la méthode ASTM D1394 « Standard Test Methods for Chemical Analysis of White Titanium Pigments » et ASTM D3618 « Standard Test Method for Detection of Lead in Paint and Dried Paint Films ».

La méthode ASTM D3618 permet de détecter la présence ou l’absence de plomb sous toutes ses formes. Elle ne permet pas d’établir si le plomb se retrouve sous forme de chromate. Le chromate a été retiré pour préciser que la peinture alkyde ne doit pas contenir de plomb, de colophane ni aucun de ses dérivés. Les analyses démontrent qu’il n’y a plus de plomb dans les produits de marquage depuis plus de 10 ans. Aussi, le bioxyde de titane a été remplacé par le dioxyde de titane : « bioxyde » est un terme accepté, mais désuet, ce qui explique le changement.

À la norme 10203, il a été précisé que la peinture à base d’eau ne doit pas contenir de plomb. La vérification est effectuée selon la méthode ASTM D3618 « Standard Test Method for Detection of Lead in Paint and Dried Paint Films » ou une méthode jugée équivalente par le Ministère. Il s’agit d’une uniformisation avec les autres normes sur les produits de marquage.

À la norme 10205, il a été précisé que la peinture alkyde à basse teneur en COV ne doit pas contenir de plomb. La vérification est effectuée selon la méthode ASTM D3618 « Standard Test Method for Detection of Lead in Paint and Dried Paint Films » ou une méthode jugée équivalente par le Ministère. Il s’agit d’une uniformisation avec ces autres normes sur les produits de marquage.

Chapitre 13 « Géosynthétiques »

À la norme 13101 « Géotextiles », plus précisément à la section 4 « Caractéristiques requises », le terme « types » est retiré au début de la section, car la transition des types de géotextiles de la norme 13101 vers les grades de géotextiles de la norme BNQ 7009–210 est terminée. Pour cette même raison, la colonne intitulée « Type » au tableau 13101–1 est retirée et la note 2 au bas de ce tableau est ajustée.

CHAPITRE 14 « Matériaux divers »

À la norme 14301 « Polystyrène pour construction routière », plus précisément à la section 2 « Références », la norme ASTM C518 « Standard Test Method for Steady-State Thermal Transmission Properties by Means of the Heat Flow Meter Apparatus » est ajoutée. Au tableau 14301–1 « Caractéristiques physiques et mécaniques du polystyrène pour isolation thermique (type A) », la méthode d’essai ASTM C518 pour déterminer la résistance thermique des isolants est ajoutée.

CHAPITRE 15 « Polymères renforcés de fibres »

Une nouvelle norme, soit la norme 15101 « Barres en polymère renforcé de fibres de verre », est ajoutée à ce nouveau chapitre pour déterminer les exigences du Ministère en ce qui a trait aux caractéristiques requises pour les barres en polymère renforcé de fibres de verre (PRFV) servant au renforcement interne d’éléments en béton d’infrastructures routières. Cette nouvelle norme s’applique aux armatures en PRFV utilisées dans les ouvrages d’art ainsi qu’aux goujons et tirants en PRFV utilisés dans les revêtements de chaussée en béton.

Bonne lecture!

2021 11 10
Mise à jour du Manuel conception des ponceaux

La révision 1 datée de 2021-11 du Manuel conception des ponceaux produit par la Direction générale des structures est présentement disponible à la section Guides et manuels – Ouvrages d’art de la bibliothèque « Ouvrages routiers ».

Ce manuel traite de la conception des ponceaux en tenant compte des débits à drainer sur des bassins versants de moins de 25 km2 de superficie, de leurs rendements hydrauliques, de leurs capacités structurales, des méthodes de mise en œuvre, des protections à aménager à leurs extrémités et des méthodes de réfection ultérieure. Il doit être utilisé de concert avec le Tome III – Ouvrages d’art des normes du Ministère.

Bonne lecture!